Selon les derniers chiffres sortis de ma tête :

99% des contenus des formateurs sont d’un ennui abyssal.

…simplement parce qu’ils ne touchent pas aux émotions.

Alors tu me diras : ouais évident et facile à ramener sa tartine de théorie là-dessus.

Mais finalement, comment tu fais pour injecter de l’émotion dans tes contenus ?

Ce que tu dois comprendre : l’émotion est déjà là.

Tu ne dois pas la créer, mais t’en servir.

Exemple :

Un premier baiser.
Une nuit blanche alcoolisée.
Un film au coin du feu.
Une rupture amoureuse.
De l’hypocrisie.

Chacune de ses phrases a déclenché en toi une réaction émotionnelle (mesurable à l’EEG)

Cette réaction vient de ton expérience passée. Tu es capable de projeter l’émotion que tu ressentirais dans tel ou tel cas…
…car tu l’as probablement déjà vécu.

Pour aller plus loin…

C’est là que ça devient capital de bien connaitre ton client cible.

Quand tu veux parler d’un sujet, tu vas te demander :

« Comment il le vit au quotidien ? »

Et tu vas lui décrire les scènes qu’il vit déjà…
…et les émotions + images associées.

Comme je viens d’expliquer à un client qui est en train de créer une formation sur le Focus.

Au lieu de lui parler de : « éteindre ton téléphone » ou « s’enfermer à double tour à la cave ».

Parle-lui de sa réaction quand tu lui dis ça.

« Tu sais que tu dois t’enfermer à double tour et virer toutes les notifications…
…seulement ça te semble être digne d’une torture du moyen âge.

Et puis, tu es pas le genre de ‘psychopathe’ capable de se discipliner 3 heures d’affilé sur un sujet. 
C’est d’un ennui et d’une douleur sans équivoque.

Maintenant, imagine l’espace d’un instant que tu travailles passionnément à créer du contenu ou achever un projet fascinant. Tu sais, ces moments où tu oublies tout… que tu es tellement absorbé par la tâche en question que le monde semble s’effacer.

C’est ça le Focus.

Et ton problème, c’est pas que tu ne sois pas capable d’être dans cet état. Mais que tu ne sais pas comment le déclencher sur commande… »

Dans ce bout de texte improvisé et nettement perfectible…
…j’ai constamment appuyé sur tes expériences.

Comme je connais mon client cible (toi là qui lis)…
…je sais que tu sais que tu dois éteindre ton portable.

Si je te parle juste du côté fonctionnel…
…que de surcroît tu connais déjà…

…Alors lire ce texte serait une lente agonie.

Non.

J’ai utilisé des expériences que tu as déjà vécues…
…dont tu connais les émotions :

« T’enfermer = torture »
« Focus = ennui »
« Passion et absorbé par une tâche »

Puis j’ai refait le lien.

Focus = Passion.

Voilà la transformation proposée :

Transformer la douloureuse expérience du focus en expérience agréable et sur commande.

Si je propose une formation comme celle-ci…
…t’en voudrait ?

Je parie que oui.

Parce que tu sais que ça changerait tout pour toi.

Je le propose en coaching.

Appelle-moi :
Https://damonpyn.com/consulting/form

Damon.