« Wow! C’est beaucoup trop long. Et les gens en ont vraiment envie ? »

« Ils se jettent dessus. »

« Incroyable… »

« Elle fait souvent cet effet, oui »

C’est bien la preuve que la longueur, ça compte! Pas vrai les filles marketeurs…
…Oui parce qu’on parle bien de la longueur de ta page de vente.

Ces deux questions reviennent souvent : 

Comment déterminer la longueur et est-ce que les gens lisent une longue page ?

Voilà mon humble avis :

Aussi courte que possible, mais pas plus. Tu dois pouvoir dire ce que tu as à dire. En réduisant au maximum le nombre de mots.

D’ailleurs, si tu lisais dans le journal :

« La famille [ton nom] à [ton adresse] hérite de 132 millions d’un oncle caché… »

Suivi d’un pavé de 647 pages qui explique tout (et comment récupérer les petits sous, entre autres)

Est-ce que tu lirais ?

Be careful, celui qui me répond : « 647 pages c’est trop long ». Je lui échange une patate de forain dans sa gueule contre l’héritage (j’suis comme ça).

Mon point ici : c’est que si tu es suffisamment spécifique quand tu t’adresses à ton marché et que la valeur annoncée est désirée (et crédible) alors ils liront chaque lettre de ton argumentaire.

L’entier de ta copy est organisé pour récupérer l’attention (avec les titres, images, sous-titres, gras, etc.) et leur donner envie de lire la toouuuute première phrase.

Et la toute première phrase : elle donnera envie de lire la deuxième. Exemple : ce mail. Les premières phrases ne servent qu’à aspirer toute ton attention.

Comment estimer la longueur de ta page de vente ?

La longueur dépend directement de la différence entre la valeur perçue et le prix de l’offre.

Si je dois te pitcher une Ferrari neuve à 10’000€, je peux le faire en 3 lignes :

À Vendre : Ferrari Neuve pour 10’000€ Cash.
Je me débarrasse de ma Ferrari SF90 Stradale Rouge. Je veux qu’elle soit vendue d’ici ce soir et sans histoire… d’où la raison de ce prix. L’échange se fait en cash uniquement à l’adresse : ___.

Je rajoute 2-3 photos du bolide et c’est tout.

Moins la valeur perçue est évidente (et le prix élevé), plus tu auras besoin de mots pour construire cette valeur.

C’est le cas des produits complexes et chers ou quand tu es face à des prospects froids (qui ne te connaissent pas, ni ton offre).

Exemple : un service de dératiseur. 

Quand t’as un problème de raz, cafard ou guêpe… c’est immédiatement. Tu vas pas t’inscrire à une mailing-list pendant 6 mois.

Dans ce cas, une longue page de vente est intéressante. On capte l’attention du prospect, on explicite avec le maximum de clarté les bénéfices, on canalise son désir, on crée la relation de confiance et on lui donne une raison d’acheter de suite.

C’est le style de page le plus dur à faire. Toi, tu es probablement sur une thématique « passion ». Et dans ce cas, je ne recommande pas ce genre d’approche.

Tu peux décortiquer le processus en petites étapes. Et comme ça, tu peux jour après jour réchauffer le désir de ton prospect, jusqu’à ce qu’il soit à point et achète.

L’art de choisir tes sujets, les tourner sous le bon angle et les mettre en forme pour donner envie à tes prospects de devenir client… c’est très déroutant.

Avoir quelqu’un à tes côtés qui te guide pour faire les bons choix, c’est un accélérateur incroyable pour ton business.

Je te propose qu’on en discute en call de 30 minutes gratuites ensemble. Toutes les infos sont ici : Ma (moyennement longue) page de vente.

À+ l’artiste,
Damon


NATURELLEMENT PERSUASIF

À quoi ressemblerait ton quotidien si…
personne ne pouvait refuser tes propositions ?

Deviens Naturellement Irrésistible pour tes clients et ton entourage. Reçois chaque matin un cours sur la Persuasion Avancée destiné aux Lifestyle Entrepreneurs.

ENTRE TON EMAIL PRINCIPAL:

Tu recevras un email quotidien contenant mes meilleurs secrets et offres commerciales sur la Persuasion & la Cognition. Tu peux te désinscrire au bas de chaque email grâce à l’option unsubscribe. Lire la politique de confidentialité