Franchement ? La majorité de ce monde est d’une sensiblerie exaspérante.

Et si t’es scandalisé rien que par cette phrase, tu en fais probablement partie.

Et c’est de ta faute.

Parce que ouais, en vente (et dans la bienséance générale d’ailleurs), y a ce concept qui dit qu’il faut…

…Ménager l’égo de ton interlocuteur. Parce que si tu pointes du doigt un défaut chez lui, il risque de se sentir insulté.

Pour te donner la structure : voilà ton problème… MAIS… C’est pas ta faute. C’est la faute à lui là-bas ou à tes hormones, ou à la société, ou ton cerveau, ou Babar l’éléphant.

Dans un sens, c’est extrêmement vrai. On a tous eu cette dispute avec quelqu’un où l’on a déployé sa mauvaise foi maximum (médaillé d’or) juste pour avoir le dernier mot.

Quand tu froisses quelqu’un, il va s’arranger pour aller dans le sens opposé de celui que tu lui proposes. Si c’est une vente, elle est perdue.

Mais d’un autre côté, si t’arrête pas de dire à tes clients (potentiels) que « c’est pas leur faute« … Bah tu vas te coltiner tous les e-blaireaux incapables de prendre leur putain de responsabilités. D’ailleurs…

…Si tu gagnes pas autant que tu voudrais, que tu fais 287kg de trop ou que tu n’a pas la copine le harem que tu veux… Alors c’est uniquement ta responsabilité.

Seulement, c’est tellement désagréable de s’avouer que le connard dans l’histoire… c’est nous. Que si quelqu’un nous le fait remarquer, on planifie secrètement sa « restructuration dentaire ».

Tu veux des clients responsables, surtout si t’es formateur. C’est-à-dire des clients qui ont le mindset d’accepter leurs torts, d’écouter, d’apprendre et d’agir… Sans râler comme une gamine de 8 ans à qui on a pas offert « Prince–Éclair », le poney de ses rêves.

Quand tu dis à un client responsable : « c’est pas ta faute ». Alors qu’il sait pertinemment que ça l’est. Il va se dire : « lui, il veut me faire avaler des couleuvres« . Y a probablement un autre formateur plus avancé qui me correspond mieux.

Et derrière tu te ramasses tous ceux qui hurlent au scandale dès que le Tennis remplace leur film du soir. Bonne chance pour l’aider à exploser leurs résultats.

J’aime à dire : on a les clients qu’on mérite.

Parce qu’on attire les clients qui résonnent avec les valeurs qu’on transmet. Donc, si t’es un profiteur… t’auras beaucoup de profiteurs dans ta liste.

Au contraire, si t’es le genre altruiste, bienveillant et qui a un désir ardent de partager le maximum, alors tu attireras précisément ce type de personnes.

Cette règle est inviolable. Elle agit à un niveau tellement inconscient que le seul moyen, c’est de devenir comme le meilleur client que tu veux sur ta liste. (même et surtout quand personne ne te regarde)

Si tu veux mieux comprendre de quoi je parle quand je dis que tu dois insulter tes clients, écoute mes podcasts. Je passe mon temps à faire ça. Et ça me permet d’avoir une jolie liste d’attente en consulting.

Conseil au passage : si tu es dépressif, c’est probablement pas le podcast idéal pour toi.

Trouve le bon équilibre, pour dire les choses franchement ET avec bienveillance. Histoire de provoquer le choc, sans te faire détester. C’est très délicat et ça demande de la pratique. Y a un nom pour définir ce principe : l’assertivité.

Mon Podcast Entrepreneur Philosophie : savoure mes insultes bienveillantes en cliquant ici

À+ l’artiste,
Damon